Antiquités "Le Vieux Matos"
Antiquités "Le Vieux Matos"



Tableau Marine signé Eugène BOUDIN (1824-1898)

Tableau Marine signé Eugène BOUDIN (1824-1898)
Huile sur toile, signée en bas à droite sans cadre haut 31 larg 38 cm
avec cadre haut 45 larg 52 cm

BIBLIOGRAPHIE
Eugène Boudin naît en 1824 à Honfleur. A ses 11 ans, il est engagé comme mousse sur un bateau reliant le Havre à Honfleur. Il est ensuite employé comme commis dans une imprimerie, c'est là qu'il commence le dessin et se lie d'amitié avec Jean-François Millet et Thomas Couture qui vont l'encourager dans cette voie. Il s'inscrit en 1846, à l'Ecole municipale de dessin du Havre.
En 1851, il arrive à Paris et fréquente l'atelier du peintre Eugène Isabey. En 1859, il expose pour la première fois au Salon et rencontre Courbet et Jongkind. Il s'oriente de plus en plus vers la représentation de ces éléments qui lui sont si familiers: des paysages marins, des bateaux et des ports.
Petit à petit, avec le développement des bains de mer dans les années 1860, Deauville et Trouville deviennent des stations balnéaires très prisées. C'est dans ce contexte que Boudin commence à peindre les promenades de l'aristocratie, leurs conversations, des vues du port, et d'autres représentations de la douce vie mondaine de ces vacanciers.
La Normandie et ses paysages deviennent une véritable source d'inspiration pour Boudin. Il propose une vision objective et apaisée de la mer. Ses marines exécutées dans les années 1860, annoncent la tendance impressionniste. Il est connu comme le peintre de marine par excellence.
Tout le talent et la recherche esthétique de Boudin sont condensés dans le rendu de l'eau et du ciel. Le ciel prend une importance immense dans ses oeuvres, il réussit à capter et restituer la lumière avec une sensibilité très particulière, il arrive à peindre toutes les variétés des nuages avec délicatesse. On y ressent toute l'atmosphère salée de la côte et de la vie maritime. Le paysage n'est qu'un prétexte pour traiter le ciel. Monet évoque Eugène Boudin comme «le roi des ciels». Le tableau que nous présentons à la vente illustre parfaitement le talent pictural de Boudin dans la représentation des paysages maritimes.

"À la fin, tous ces nuages aux formes fantastiques et lumineuses, ces ténèbres chaotiques, ces immensités vertes et roses suspendues et ajoutées les unes aux autres, ces fournaises béantes, ces firmaments de satin noir ou violet, fripé, roulé ou déchiré, ces horizons en deuil ou ruisselants de métal fondu, toutes ces profondeurs, toutes ces splendeurs me montèrent au cerveau comme une boisson capiteuse ou comme l'éloquence de l'opium"
Charles Baudelaire, Curiosités esthétiques
«Salon de 1859. VII, Le Paysage».


Category : Nautical antiques
Style : Louis-Philippe
Period : 19th century

Prijs op aanvraag

Ga naar de website van de verkoper



AEF Back to Top